Changement des roulements de colonne de direction
( article révisé le 16 février 2004, le 12 octobre 2004, le 12 avril 2005, le 19 décembre 2010, le 22 avril 2011)
 d'après le dessin original de Pascal Ailloud
Page d'accueil
Symptômes  Préparation  Outillage  Depose du carénage  Dépose de la colonne de direction   Repose  Page Suivante


Par Patrice PICHON
Prenez patience il y plusieurs dessins à charger. Merci, votre web machin.

Il apparaît normal qu’au bout d’un certain âge, ou d’un certain kilométrage, certaines pièces s’usent.
Les roulements de direction sont de celles-là.
Tout d’abord, nous allons énumérer les symptômes qui vous conduiront à penser que les roulements sont usés, donc doivent être changés. En effet, si vous vous êtes aperçus que vos roulements ont ‘du jeu’ et qu’on vous propose de les resserrer, pour diminuer ce jeu ; je ne saurai trop vous recommander de refuser cette opération avec toute l’énergie du désespoir, car l’usure ( très particulière ) d’une colonne de direction est inégale dans sa périphérie, et n’est donc pas comparable à l’usure d’un roulement de roue d’automobile, par exemple : Donc gare aux copains garagistes pleins de bonnes intentions...
Le cas des CX Turbos ne sera pas traité dans les lignes suivantes, non pas par dédain ou une quelconque jalousie ( quoique, au sujet de la jalousie... ) mais tout simplement parce qu’elles sont, ELLES, déjà équipées de roulements coniques... Preuve, s’il en était besoin, qu’il est préférable d’avoir ce type de montage ! Pour les petits futés, je tiens à préciser que sur les deux modèles de Turbo, les roulements sont les mêmes, mais qu’on ne peut pas les monter sur les autres, car ils n’ont pas les mêmes diamètres...

LES SYMPTOMES : (haut de page)
1er cas :
Quand vous passez sur une route pavée, vous entendez des cognements à l’avant de la moto.
Quand vous freinez fort ( hum! ) vous ressentez un petit choc dans les poignets.
Vous avez des roulements très probablement usés ( jeu excessif ).

Second cas :
Mettre la moto sur sa béquille centrale, faire monter un passager complaisant à l’arrière, de façon à délester l’avant de la CX : tournez le guidon de gauche à droite et inversement.
Si vous sentez comme des ‘crans’ résistants à l’effort de rotation que vous produisez: Vous avez une direction ‘billée’ : les billes ont creusé les ‘pistes de roulement’ de façon irrégulière.
Pour se représenter l’état du roulement : Imaginez-vous une brouette en train de rouler sur les barreaux d’une échelle posée à terre...

PRÉPARATION : (haut de page)
Il faut réunir :

  • le jeu de roulements coniques (SSH 750) par un de ces fournisseurs, (Il  NE  FAUDRA  PAS conserver la rondelle fournie, elle est trop épaisse, environ 3.5mm)
  • 3 rondelles plates HONDA réf. : 53215 250 000 , (elles font environ 0.8mm d'épaisseur), normalement seulement deux devraient suffire.
  • une rondelle porte graisse réf. : 53223 371 010,
  • Un peu d’essence F ou A de 2 à 5 €. le litre chez le droguiste ou le magasin de bricolage local,
  • la quantité d’environ trois à quatre noix de graisse à roulement ( je n’ai pas osé dire 2 cuillères à soupe !)
  • un après midi (pluvieux de préférence) de 3 ou 4 heures de libre...

OUTILLAGE : (haut de page)
  • Clés plates, mixtes, pipes ou douilles de 10 (x2), 12, 14, et douille de 30 si possible hexagonale.
  • Si possible une clé dynamométrique, mais elle n’est pas indispensable.
  • Un tournevis cruciforme N°2 de bonne qualité !
  • Un tournevis à choc peut s'avérer nécessaire pour la dépose des auvents des GL,
  • Une feuille de papier, crayon ou stylo.
  • Un bout de ficelle de 30 à 40 cm, ou bien un Sandow.
  • Un petit bout de ruban ou papier adhésif quelconque.
  • Un cric ou une cale (parpaing,+planches) pour aller sous le moteur ( proscrire le cric hydraulique qui fuit ).

POUR LES SILVER-WING : (haut de page)
La mauvaise nouvelle pour les heureux propriétaires de ces modèles, est qu’il va falloir déposer le carénage...
Vidéo de la dépose
La bonne nouvelle, c’est que c’est moins difficile que ce que le commun des mortels se l’imagine.

Vous pouvez charger toutes les images par d'autres de meilleures qualités, en cliquant sur chacune des images de cet article.
 cette image fait 59 Ko, si vous cliquez dessus, 
vous pouvez télécharger une image de meilleure qualité, elle fait 173 Ko

LA DÉPOSE DU CARÉNAGE: (haut de page)
  • Déposer les caches latéraux, la selle, le réservoir.
  • Pour les tuyaux du réservoir : celui qui est le plus vers l’avant va au carburateur Droit, le repérer n’est pas superflu... ( adhésif ). IDEM SUR LES ‘ E’
  • Déposer les auvents situés en bas du carénage ( 2 fois 3 vis cruciformes N°2 avec entretoises).
  • Dévisser les vis tenant les deux ‘branches’ qui vont vers l’avant du carénage Il s’agit des 4 vis qui relient les ‘branches’ au support du carénage lui-même. Deux de ces écrous sont soudés sur le support coté intérieur.
  • Débrancher le gros connecteur et le fil vert : il faut tirer dessus un peu, un connecteur rond est dissimulé derrière la petite rondelle noire en caoutchouc qui se dépose sans problème.
  • Débloquer les 4 écrous situés dessous le carénage
  • Enlever ceux du coté droit (par exemple) puis se placer sur le coté gauche de la moto.
  • Enlever l’écrou situé le plus en avant d’abord.
  • Placer une main bienveillante sous l’avant du carénage qui ne manquerait pas de tomber lors de la dépose du dernier écrou...
  • Se placer au-dessus de la roue avant, la roue entre les jambes, face au carénage, puis le soulever.verticalement.
  • Voilà pour la dépose du carénage. ( Durée : environ 20 minutes ).

 cette image fait 44 Ko, si vous cliquez dessus, 
vous pouvez télécharger deux images de meilleures qualités, qui font 58 Ko et 63 Ko
POUR LES AUTRES : (haut de page)
Sur les CX 400 et 500 sport et les 650 E vous devez déposer la tête de fourche.
  • Déposer les caches latéraux, la selle.
  • Débranchez la jauge à essence du réservoir ( E ), déposer le réservoir,( ce serait dommage de l’abîmer ).
  • Ouvrir le phare et débranchez tous les fils soigneusement.
  • Débrancher les câbles de compteur et compte-tours.
  • Sur les routières, dévisser les deux vis ( tête hexagonale de 10 ) situées à l’avant du guidon, et basculer le support de phare complet, avec ses compteurs, vers l’avant, il se dégagera des tétons inférieurs aisément.
  • Sur les customs: dévisser le cuvelage du phare et l’ôter.
  • Sur les GL : Déposer les supports et la boîte de connexion noire.
     
POUR TOUTES LES CX : (haut de page)
Il va falloir déposer le circuit de freinage, mais sur aucun modèle nous n’aurons pas à faire de désassemblage, donc pas de purge en vue, donc pas de panique...
  • Reportez vous aux schémas pour savoir où passent les câbles de gaz et les Durits de frein.
  • Débrancher les deux fils électriques du contacteur de feux stop, situé sous le maître-cylindre.
  • Débloquer les deux vis de fixation du maître-cylindre,
  • Décrocher les canalisations de frein des pattes de maintien, du garde-boue.
  • Débloquer et déposer les deux vis qui tiennent le répartiteur, situés devant ou sous le TÉ inférieur.
  • Débloquer les quatre vis des supports d’étriers de frein / fourreau de fourche.
  • Débloquer les 2 écrous et l’axe nécessaires à la dépose de la roue Avant, ( noter la position de l’entraîneur de compteur de vitesse par rapport au fourreau gauche. Sur les routières et les Customs, servez-vous du méplat de 17 usiné sur le coté droit de l’axe pour débloquer et surtout pour rebloquer ce même écrou au remontage.
  • Mettre une cale sous le moteur pour soulever l’avant de la moto, ou mieux le cric en losange de la voiture !

  • Pour les 400 et 500 GL seulement, il faut enlever le tube d’équilibrage de la fourche:
  • Sur le coté droit maintenir la Durit souple a l’aide d’une clé plate de 14.
  • Dévisser en faisant tourner le contre écrou à l’aide d’une clé de 12. La Durit souple est débranchée.
  • Déposer le raccord du tube droit à l’aide d’une clé de 10.
  • Déposer la Durit du tube gauche à l’aide d’une clé de 10.
  • Débloquer les quatre vis bridant les tubes aux TÉ de fourche.
  • Faire descendre les tubes de fourche d’environ 10 à 15 cm.
  • Déposer le maître-cylindre du guidon, en faisant passer ce dernier sous le TÉ inférieur, et le poser à terre.
  • Déposer les étriers.
  • Déposer la roue Avant.
  • Déposer les tubes de fourche ensemble en les faisant tourner pour plus de facilité, laisser le garde-boue à sa place.
  • Déposer le guidon et le poser sur le cadre et au besoin l’attacher. ( ficelle ).

DÉPOSE DE LA COLONNE DE DIRECTION : (haut de page)

  • Déposer le TÉ supérieur : l’écrou de 30 est serré à 10 Kg/m : Ce n’est pas un serrage fait pour les lopettes ça !
  • Dévisser l’écrou à créneaux et, après avoir déposé le TÉ inférieur :
  • Oter le joint en le délogeant à l’aide d’un tournevis par exemple, et l’immerger dans l’essence F. Il sera réutilisé après une cure d'amaigrissement...voir ce post sur le forum
  • Déboîter la cuvette du TÉ inférieur en insérant un tournevis de chaque coté sous celle-ci ( cette rondelle ne sera pas réutilisée ).
  • Immerger les cuvettes au fur et à mesure des déposes, dans l’essence F.
  • Déposer les cuvettes extérieures à l’aide d’un jet en bronze ou d’un long tournevis et d’un marteau,en tapant par petits coups secs en trois endroits de façon à faire sortir la bague sans la mettre de travers.
  • Découper à l’aide d’une bonne paire de ciseaux, (solide surtout) le joint de façon à obtenir une rondelle de caoutchouc de diamètre intérieur de 45 mm et en conservant le diamètre extérieur d’origine. Cette rondelle s’insérera sous le cône du gros roulement inférieur. ( voir croquis de montage ). Attaquer le découpage en commençant par l’intérieur de la rondelle ‘double’, puis en séparant celle ‘du haut’ et celle du bas, enfin, ajuster le diamètre intérieur par rapport au roulement inférieur. C’est le plus gros des deux cônes.
     
REPOSE DES ROULEMENTS : (haut de page)
  • Poser la nouvelle cuvette supérieure dans le cadre, ( ATTENTION AU SENS !! ) en se servant de la vieille pour l’emboîter en tapant dessous jusqu’à ce que cela fasse un son ‘clair et métallique’ :preuve que l’on est en butée !
  • Déboîter la vieille bague, si elle s’est remboîtée dans le cadre ( c’est normal )
  • Reposer la bague inférieure selon le même principe, ( ATTENTION AU SENS !! )
  • Enfiler les 2 rondelles HONDA rep.11 sur le TÉ inférieur.
  • Engager le cône inférieur sur le TÉ ( ATTENTION AU SENS !! ).
  • Puis, la vieille bague (pour ne pas abîmer la cage à rouleaux !).
    Soit avec un tube de Ø 31 mm intérieur et de 220 mm de long minimum.
    Soit en renversant tout cet ensemble sur les mords d’un étau entrouvert.
    Puis on emboîte le cône inf. en frappant par petits coups secs à l’aide du marteau. Idem pour le principe et le son clair. (On ne change pas une formule qui gagne).
retour au début de l'article   page suivante